Le penseur

Le penseur

lundi 6 novembre 2017

Considérant qu'il est primordial de faire vivre la création artistique et de l'ouvrir à tous, nous sommes inquiets et souhaitons empêcher la fermeture de l’AST !
Nous invitons toute personne sensible à notre démarche à nous soutenir.

« Nous, ami(e)s de l'Art Studio Théâtre, qui connaissons bien les activités artistiques de Kazem Shahryari, ses connaissances, ses talents et ses engagements, en tant que dramaturge, metteur en scène et acteur, et en tant que défenseur déterminé des libertés et des droits fondamentaux de la personne humaine, nous nous rassemblerons le 14 novembre 2017 à partir de 18h sur le lieu même de ses activités pour exprimer notre solidarité avec les revendications justes et légitimes de l’Art Studio Théâtre afin qu’il puisse continuer ses activités et bénéficier des aides et des subventions de la Région Île de France comme par le passé. »

vendredi 3 novembre 2017

Nous sommes un groupe d'artistes, acteurs et auteurs, qui nous sommes rencontrés par le biais de l'Art Studio Théâtre.
Nous avons créé un collectif, où nous nous réunissons pour lire, échanger nos idées, écrire et jouer.

Aujourd'hui, nous nous mobilisons !

Voici pourquoi.

L'Art Studio Théâtre, c'est un lieu associatif de partage artistique, qui existe depuis trente ans, dans lequel des artistes se rencontrent, viennent en résidence ou proposent leurs spectacles. C'est un lieu d'échanges, de rencontres, de recherches, qui réalise en moyenne deux créations par an.
Créé à l’initiative de Kazem Shahryari, poète, dramaturge et metteur en scène d'origine iranienne, l’AST a pour but de « promouvoir et favoriser les activités théâtrales, tant dans les domaines de la création que de la formation et de la recherche. Entrent dans le cadre de ses activités la production, l'organisation ou la vente de spectacles vivants. »
Dans cette démarche, il propose des stages gratuitement et accueille des compagnies non subventionnées.

Plutôt pas mal, non ?

Pourtant, aujourd'hui, ce lieu est menacé de fermeture. La DRAC lui retire ses licences.
En cause ? Un manque de régularité des rémunérations versées aux artistes en résidence à l'AST, l'absence de licence 1 et enfin l'absence de la liste des producteurs du festival qui a eu lieu entre mars et juin 2017.
Or, l'AST a toujours été en conformité avec la loi, en rémunérant systématiquement les salariés, la licence 1 n'est pas obligatoire, et dans le cadre du festival, l'AST était en co-réalisation avec les compagnies théâtrales.
Toutefois, l'AST est prêt à modifier certaines pratiques si nécessaire, afin d'être toujours au plus près de la loi.

Mais, même si on lui reproche certaines erreurs juridiques, la fermeture du lieu est-elle justifiée ?

Comment est-il possible aujourd'hui, dans une démocratie, que l'on interdise un lieu de création, de liberté artistique ?

Nous sommes directement concernés, car oui, on nous interdit de travailler. On nous interdit d'écrire, de créer, de jouer.

https://www.facebook.com/Art-Studio-Th%C3%A9%C3%A2tre-345464798964775/?ref=ts&fref=ts